16/06/2013

Je voudrais que nous nous inspirions du théâtre japonnais...
que nous fassions bonne place à la stylisation
que nous ne retenions dans l'espace que les traits fondamentaux qui permettront aux spectateurs de comprendre ce qui se passe,
que nous nous débarrassions du détail, du particulier.
Pourtant le texte de la pièce est réaliste.
Elle évoque de nombreux éléments de réel : Le RER parisien, le téléphone, les tenues vestimentaires, la déco acidulée, la bière, la valise, la salle de bain, le kebab.
Nous allons vider cependant tout cela du plateau.
Le rendre le plus abstrait possible.
Je voudrais qu'il y ait un décalage entre le jeu très stylisé, à la limite du formaliste et le verbe, très naturaliste.
Hybridation.

Ce qui rapproche cette pièce des thématiques du Théâtre No.
Passion amoureuse destructrice.
Jalousie.
Mort.
Revenant.

Crystal est morte et cependant elle revient sous forme de souvenir et hante son assassin.
La danse est celle d'un esprit vengeur qui poursuit Cool Man.
La danseuse et l'actrice sont des avatars de Crystal.

L'esthétique serait le noir et le blanc.
Le Yin et le Yang.
Et le rouge du sang.

S.R.