bureau

« Pour moi le théâtre est un art très concret. Si j'aime le monde du rêve et des fantasmagories, le théâtre me ramène vite à la réalité et ce m'est une source d'équilibre indispensable pour communiquer au public ce que j'ai songé. Mettre en scène OpenSpace, c'est une formidable occasion de peaufiner mon écriture. C'est, ce sera, en effet, confronter la partition que j'ai établie en rêvant, à la réalité du plateau, à la réalité des acteurs avec lesquels j'ai envie de travailler. Ce sera sans cesse au cours des répétitions rebondir sur cette réalité, s'inspirer des particularités, avoir le réel pour muse, et, sans aucun doute, ajuster le texte aux salles dans lesquelles nous jouerons, aux circonstances aussi. Je trouve très stimulant d'être dans ce va-et-vient entre mon bureau et le plateau pour faire coïncider au plus juste mes idées et mes envies aux outils de la représentation. Au final, il y aura une nouvelle partition, plus complète que la première qui tenait dans un livre, car on ajoutera intonations des acteurs, gestes, lumières, sons, ce sera la partition unique de ces représentations que nous donnerons, et nous aurons œuvré dans le sens qui nous touche de l'éphémère de cet art vivant pour le public... Voilà, quoi... Y'a qu'à! Gla! Gla! »

Sylvain Renard, Nantes, le 18 sept. 2012.